Rechercher

1625 MERCIS

Chères habitantes, chers habitants de la 3ère circonscription,


Depuis plusieurs mois, nous avons été à votre rencontre pour vous présenter notre candidature, nos engagements et nos mesures, pour qu’au cours de ces élections vous ayez le choix de voter pour une candidature, et non contre une candidature. Une candidature citoyenne soutenue notamment par Christiane Taubira, Annick Lepetit et Daniel Vaillant.


La gagnante de ce premier tour des élections législatives est l’abstention : plus d’une personne sur 2 ne s’est pas déplacée ! Le matraquage médiatique du duel NUPES-Ensemble! a laissé croire qu’il n’y avait aucune autre alternative et que les jeux étaient faits. C’est ce même matraquage médiatique qui a invisibilisé les candidatures citoyennes de gauche au mépris de notre travail sur le terrain au plus près de nos concitoyen-nes. C’est toujours ce même matraquage qui, de pair avec l’abstention, fait monter l’extrême droite en la plaçant comme une alternative au duel Mélenchon-Macron. Au lieu de rassembler, de faire avec et pour les citoyen-nes, les partis politiques découragent et intimident les candidatures citoyennes ; ils portent une lourde responsabilité dans la crise de la représentativité que nous traversons.


Nous souhaitons informer les citoyennes et citoyens de cette circonscription que nous avons porté sans relâche avec force notre candidature car nous en avons assez des parachutages politiques : des talents nous en avons ici ! Ces talents doivent être accompagnés pour leur donner la possibilité de nous représenter dès demain. Ce sont les élu-es politiques qui sont au service des citoyennes et des citoyens et non l’inverse ! Nous disons non aux candidat-es qui toquent à nos portes tous les 5 ans ! Nous disons non aux candidat-es venant faire carrière dans nos quartiers ! Nous souhaitons que les problématiques rencontrées sur le terrain soient portées haut et fort dans tous les lieux de décision politique comme Annick Lepetit l’a fait 15 ans durant.


Il y a un mois, nous étions seulement quelques-uns et on nous prédisait un score à 1%. Dimanche nous avons convaincu 1625 citoyen-nes de la solidité de notre démarche citoyenne (4,11% des votants) ! Ce chiffre est loin d'être anecdotique et nous engage à poursuivre avec vous ce que nous avons débuté dans cette campagne des élections législatives. À celles et ceux qui nous disent qu’ils ont hésité et qui nous ont préféré, à contrecœur, le vote utile : Rome ne s’est pas construite en un jour !

Je remercie mon équipe de campagne. Nous étions 5 au départ et nous sommes plus de 30 actuellement : des proches , des amis, des personnes sensibles à notre démarche que nous avons rencontré sur le terraindu matin au soir. C’est une belle aventure humaine que nous avons vécu ensemble et nous avons montré qu’il est possible de faire de la politique autrement : avec des convictions.


Je salue toutes les candidates et les candidats citoyens comme Mariam Diarra, Aly Diouara, Sophia Hocini et tant d’autres. Nous, candidat-es des quartiers populaires en avons assez d’être des faire-valoirs de la diversité des partis. Si ces mêmes partis souhaitaient lutter réellement contre les discriminations, ils s’attaqueraient au plafond de verre empêchant les candidat-es de ces quartiers de faire de la politique. Cette élection n’est que le début de notre engagement, nous continuerons à être sur le terrain, à venir à votre rencontre, à nous battre pour que les problématiques de nos différents quartiers soient portées et surtout faire entendre que nos voix comptent !


1625 fois MERCI !


Ayodélé Ikuesan & Charlotte Saurat




Notre campagne a été une campagne citoyenne et n'a bénéficié d'aucun financement.

Nous n’avons pas atteint la barre symbolique des 5% synonyme de remboursement des frais de campagne.

Pour donner, rendez-vous sur

www.ayodeleikuesan.fr



17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Je suis candidate de gauche dans la 3ème circonscription de Paris, ma candidature est le prolongement de mon engagement citoyen sur le terrain ces dernières années pour lutter contre les inégalités et